Restrictions et procédures obligatoires pour l'entrée aux destinations

Les compagnies aériennes du groupe SATA ont suivi en permanence l'évolution au niveau national et international de l'épidémie de COVID-19 et se sont conformées à toutes les recommandations émises par les entités nationales et internationales compétentes, à savoir l'IATA (Association internationale du transport aérien), l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, ainsi que la Direction nationale et régionale de la santé et l'entité aéronautique nationale, l'ANAC.

Cliquez ici pour consulter les recommandations de l'IATA concernant les restrictions et les procédures d'entrée des destinations.

 

Sélectionnez votre destination :

 

 

 

Test de dépistage de la COVID-19 avec résultat négatif Obligatoire
Remplir un questionnaire contenant des informations sur la santé et les voyages Obligatoire
Nécessité d'un isolement prophylactique / d'une quarantaine Peut être applicable

 

Informations obligatoires que les passagers doivent fournir

 

MySafeAzores.com. Votre arrivée aux Açores sera plus rapide et plus facile !

 

Tous les passagers qui se rendent dans l’archipel des Açores doivent remplir le questionnaire de l’Autorité sanitaire régionale dans les 72 heures précédant leur départ. Après avoir rempli le questionnaire, ils recevront un code qu’ils devront utiliser pour s’identifier auprès de l’Autorité sanitaire à l’atterrissage.

 

Restrictions et mesures de prévention appliquées par les autorités

1. Les passagers qui souhaitent se rendre dans la Région autonome des Açores et qui proviennent de zones considérées par l’Organisation mondiale de la Santé comme étant des zones de transmission communautaire active ou avec des chaînes de transmission actives du virus SARS-CoV-2, doivent se soumettre à un test de diagnostic obligatoire du SARS-CoV-2, en utilisant la méthodologie RT-PCR, à l’arrivée sur l’île de destination finale, en attendant son résultat en isolement prophylactique, qui sera communiqué dans les 24 heures, sauf s’ils se présentent à l’enregistrement et à l’arrivée :
 

a) Preuve, sous forme papier ou numérique, d’un Pass sanitaire COVID de l’UE en cours de validité ;
 

b) Preuve, sous forme papier ou numérique (SMS exclus) d’un document délivré par un laboratoire national ou international dûment accrédité pour la réalisation d’un test de diagnostic du SARS-CoV-2, avec un résultat NÉGATIF, effectué par la méthodologie RT-PCR, dans les 72 heures précédant le départ du vol et il doit rester valide à l’arrivée à la destination finale. *
Les passagers qui présentent, à l’arrivée, un test négatif effectué à l’origine sont exemptés de l’isolement prophylactique et bénéficient d’une incitation accordée par le gouvernement régional des Açores. Pour en savoir plus, cliquez ici.
Ils peuvent également se rendre dans d’autres îles de l’archipel où le risque d’infection est moindre sans avoir à effectuer un nouveau test.

Covid-19 test specifications - Test Accepted for boarding: RT-PCR Molecular test. Test not accepted: NAAT molecular test, Antibody test and Antigen (Rapid) test. Double check before performing your test.  

* Les passagers partant de l’étranger en cas d’annulation de vol ou dont le voyage de transit ou le report dépasse les 72 heures de validité du test effectué à l’origine, sont obligés de se soumettre au dépistage du SARS-CoV-2, par la méthodologie RT-PCR, à leur arrivée dans la Région autonome des Açores, ainsi qu’à un isolement prophylactique, jusqu’à la communication d’un résultat NÉGATIF, dans un délai maximum de 24 heures.
 

1.1. Le document délivré par le laboratoire qui a effectué le test de dépistage du SARS-CoV-2 doit inclure l’identité du passager ; le nom du laboratoire où le test a été effectué avec mention de sa certification ; la référence à l’utilisation de la méthodologie RT-PCR ; la référence à un "écouvillon nasopharyngé ou oropharyngé", à un "exsudat nasopharyngé ou oropharyngé", à un "échantillon respiratoire" ou à un "exsudat respiratoire" ; la date du test et son résultat NÉGATIF.
Le document prouvant un test négatif effectué à l’origine ou à l’arrivée aux Açores est utilisé pour voyager dans les autres îles de l’archipel. 
 

2. Les cas suivants ne sont pas soumis à l’obligation de dépistage du SARS-CoV-2 à l’entrée dans la Région:
 

  1. Les passagers présentant le Pass sanitaire de vaccination COVID de l’UE en cours de validité à partir du 1ᵉʳ juillet 2021;
     
  2. Les passagers présentant le Pass sanitaire de récupération COVID de l’UE en cours de validité à partir du 1ᵉʳ juillet 2021, ou une déclaration de dispense médicale des mesures de dépistage et d’isolement émise par le service de santé publique concernant le SARS-CoV-2, valable 180 jours ;
     
  3. Passagers âgés de 12 ans ou moins;
     
  4. Les professionnels de la santé en service pour le transfert ou l’évacuation de patients faisant l’objet d’un dépistage périodique professionnel selon la norme technique de l’Autorité sanitaire régionale en vigueur à la date du voyage ;
     
  5. Les passagers atteints d’une maladie dûment confirmée par une déclaration médicale attestant l’incompatibilité anatomique et/ou clinique pour la réalisation d’un test de diagnostic du SARS-CoV-2 par écouvillonnage du nasopharynx. Dans ce cas, les passagers doivent soumettre, au moins cinq jours ouvrables avant leur voyage, la déclaration mentionnée à l’Autorité sanitaire régionale pour validation, ce qui ne préjuge de la réalisation d’un test sérologique à l’arrivée aux Açores ;
  6. Les équipages des compagnies aériennes qui ne sortent pas de la zone de transit ainsi que ceux qui voyagent en service hors des Açores et reviennent sans avoir quitté l’avion ;
     

2.1. Les déclarations d’exception mentionnées ci-dessus ne peuvent être soumises que sous format papier ou numérique, à l’exclusion du format SMS.
 

3. Si le séjour dans une île de l’archipel se prolonge pendant sept jours ou plus, le passager doit, le 6ᵉ jour, à compter de la date du test de dépistage du SARS-CoV-2, contacter l’autorité sanitaire de la municipalité dans laquelle il réside ou séjourne pour qu’elle effectue un nouveau test de dépistage du SARS-CoV-2, financé par l’autorité sanitaire locale, dont le résultat lui sera communiqué par les moyens utilisés par cette autorité.
 

4. Tous les passagers doivent respecter les règles de port du masque, de distanciation physique et d’hygiène respiratoire fixées par l’autorité sanitaire régionale.

 

Ces informations sont résumées et constamment mises à jour, ce qui ne dispense pas de la lecture complète du site web des entités officielles ici.


Veuillez noter qu'il est de la seule responsabilité du passager de vérifier les documents et/ou exigences nécessaires et les restrictions COVID-19 en vigueur dans tous les pays de l'itinéraire, à la date du voyage.

 

 

Déplacements inter-îles


Informations obligatoires que les passagers doivent fournir

Tous les passagers qui voyagent entre les îles de l’archipel des Açores doivent remplir et présenter aux autorités sanitaires, à leur arrivée, la Déclaration du voyageur, disponible dans les langues suivantes :

Le fait de ne pas remplir et soumettre la déclaration à l’arrivée à l’aéroport de destination entraînera des retards dans la procédure de contrôle sanitaire.

 

Restrictions et mesures de prévention appliquées par les autorités

1. Tous les passagers qui embarquent dans les aéroports des îles de l’archipel des Açores où il existe une transmission communautaire du virus SARS-CoV-2 avec un taux d’incidence supérieur à cinquante nouveaux cas positifs pour 100 000 habitants au cours des sept derniers jours, vers toute autre île, sont obligés de se soumettre à un test à leur arrivée sur l’île de leur destination finale, sauf s’ils présentent :
 

  1. Preuve, sous forme papier ou numérique, d’un Pass sanitaire COVID de l’UE en cours de validité ;
     
  2. Preuve, sous forme papier ou numérique (SMS exclus) d’un document délivré par un laboratoire national ou international dûment accrédité pour la réalisation d’un test de diagnostic du SARS-CoV-2, avec un résultat NÉGATIF, effectué par la méthodologie RT-PCR, dans les 72 heures précédant le départ du vol.
     

Vous pouvez consulter les niveaux de risque de transmission dans les îles des Açores ici.

 

2. Le document délivré par le laboratoire qui a effectué le test de dépistage du SARS-CoV-2 doit inclure l’identité du passager, le nom du laboratoire où le test a été effectué avec mention de sa certification, la référence à l’utilisation de la méthodologie RT-PCR, la date du test et son résultat NÉGATIF.
 

Consultez ici les laboratoires agréés à cet effet par le gouvernement régional des Açores.
 

3. Si le séjour dans une île de l’archipel se prolonge pendant sept jours ou plus, le passager doit, le 6ᵉ jour, à compter de la date du test de dépistage du SARS-CoV-2, contacter l’autorité sanitaire de la municipalité dans laquelle il réside ou séjourne pour qu’elle effectue un nouveau test de dépistage du SARS-CoV-2, financé par l’autorité sanitaire locale, dont le résultat lui sera communiqué par les moyens utilisés par cette autorité.
 

4. Les cas suivants ne sont pas soumis à l’obligation de dépistage du SARS-CoV-2 à l’entrée dans la Région :

  • Les passagers présentant le Pass sanitaire de vaccination COVID de l’UE en cours de validité à partir du 1ᵉʳ juillet 2021 ;
  • Les passagers présentant le Pass sanitaire de récupération COVID de l’UE en cours de validité à partir du 1ᵉʳ juillet 2021, ou une déclaration de dispense médicale des mesures de dépistage et d’isolement émise par le service de santé publique concernant le SARS-CoV-2, valable 180 jours ;
  • Passagers âgés de 12 ans ou moins ;
     
  • Les professionnels de la santé en service pour le transfert ou l’évacuation de patients faisant l’objet d’un dépistage périodique professionnel selon la norme technique de l’Autorité sanitaire régionale en vigueur à la date du voyage ;
     
  • Les passagers atteints d’une maladie dûment confirmée par une déclaration médicale attestant l’incompatibilité anatomique et/ou clinique pour la réalisation d’un test de diagnostic du SARS-CoV-2 par écouvillonnage du nasopharynx. Dans ce cas, les passagers doivent soumettre, au moins cinq jours ouvrables avant leur voyage, la déclaration mentionnée à l’Autorité sanitaire régionale pour validation, ce qui ne préjuge de la réalisation d’un test sérologique à l’arrivée sur l’île de destination ;
     
  • Les passagers partant d’une île classée comme présentant un risque de transmission faible et qui, en transit vers l’île de destination finale, atterrissent dans des aéroports situés sur des îles classées comme présentant un risque de transmission élevé ou moyen, à condition qu’ils ne voyagent pas du côté piste au côté terre selon la terminologie utilisée dans les aéroports nationaux ;
     
  • Les membres d’équipage des compagnies aériennes qui ne se déplacent pas du côté piste au côté terre selon la terminologie en vigueur dans les aéroports nationaux, ainsi que ceux qui voyagent pour affaires depuis des îles classées à haut risque de transmission et qui y retournent sans avoir quitté l’avion.

4.1. Les déclarations d’exception mentionnées ci-dessus ne peuvent être soumises que sous format papier ou numérique, à l’exclusion du format SMS.

 

Ces directives ne dispensent pas de la lecture attentive des articles 5 et 6 de la résolution du Conseil de gouvernement nº 183/2021 du 23 juillet 2021.
 

 

Haut

 

Test de dépistage de la COVID-19 avec résultat négatif Obligatoire (voir le paragraphe 2)
Remplir un questionnaire contenant des informations sur la santé et les voyages Obligatoire
Nécessité d'un isolement prophylactique / d'une quarantaine Peut être applicable

 

Informations obligatoires que les passagers doivent fournir

Tous les passagers voyageant à destination d'un aéroport de Madère doivent s'inscrire sur l'application web « Madeira Safe to Discover » disponible à l'adresse www.madeirasafe.com dans les 12 à 48 heures avant le départ. S'ils ne le font pas avant le vol, ils devront le faire après l'atterrissage sur leur appareil mobile à l'adresse www.madeirasafe.com ou en utilisant les codes QR affichés à l'aéroport ou en fournissant leurs données au personnel disponible à cet effet.

 

Restrictions et mesures de prévention appliquées par les autorités

  1. Tous les passagers de vols en provenance de l'étranger détenteurs d'un test RT-PCR COVID-19 négatif effectué dans les 72 heures précédant le débarquement dans un laboratoire certifié par des autorités nationales ou internationales pourront se rendre à leur destination après avoir débarqué et sur présentation du rapport respectif.
    Spécifications du test COVID-19 - Test Accepté pour l'embarquement : test moléculaire RT-PCR. Tests non acceptés : test moléculaire NAAT, test d'anticorps et test antigénique (rapide). Vérifiez avant d'effectuer votre test.

    Exceptions :
    • a) Enfants de moins de 11 ans
       
    • b) Les passagers disposant d'un document médical certifiant que le porteur est guéri de la COVID-19 à son atterrissage dans la région autonome de Madère ou d'un document certifiant que le porteur a été vacciné contre le COVID-19 selon la procédure recommandée et en respectant la période d'activation du système immunitaire.
       
     
  2. Les passagers ayant débarqué dans un aéroport de la région autonome de Madère qui n'ont pas été testés pour le COVID-19, le feront à l'aéroport à leur arrivée. Le test est gratuit. Après avoir effectué le test, les passagers doivent rester en isolement à leur domicile ou dans l'établissement hôtelier où ils séjournent jusqu'à l'obtention d'un résultat négatif au test.
     
  3. Les passagers arrivant dans un aéroport de la région autonome de Madère en provenance du Royaume-Uni, du Brésil et de l'Afrique du Sud n'ayant pas obtenu un résultat négatif au test PCR pour l'infection par le SARS-CoV-2 doivent passer le test PCR et, en attendant le résultat, doivent rester en isolement prophylactique dans un établissement hôtelier désigné par le gouvernement régional à cet effet.
     
  4. Tous les voyageurs qui résident sur le territoire de la région autonome de Madère ainsi que les émigrants madériens, leurs familles et les étudiants fréquentant des établissements d'enseignement supérieur ou participant à des programmes de mobilité qui arrivent dans un aéroport de Madère ou de Porto Santo sur un vol en provenance de tout territoire situé en dehors de la région autonome de Madère doivent effectuer un second test de dépistage RT-PCR du SARS-CoV-2 entre le 5e et le 7e jour après la réalisation du premier test et doivent respecter, pendant la période entre l'atterrissage et le second test, un isolement prophylactique à domicile et surveiller et autodéclarer tout symptôme, ainsi que suivre les mesures de prévention de propagation de la COVID-19.
     

Ces informations sont résumées et constamment mises à jour, ce qui ne dispense pas de la lecture complète du site web des entités officielles ici.
 

 

Haut

 

Test de dépistage de la COVID-19 avec résultat négatif Obligatoire
Remplir un questionnaire contenant des informations sur la santé et les voyages Obligatoire.
Nécessité d'un isolement prophylactique / d'une quarantaine Obligatoire (voir le paragraphe 3)

 

Restrictions et mesures de prévention appliquées par les autorités

1. Le trafic aérien à destination et en provenance du Portugal continental est autorisé pour tous les vols à destination et en provenance des pays de l’Union européenne, à destination et en provenance des pays associés à l’espace Schengen (Liechtenstein, Norvège, Islande et Suisse) et à destination et en provenance du Royaume-Uni ;

1.1. Le trafic aérien est également autorisé pour:
 

  • Les déplacements avec motif impérieux, tels que ceux effectués pour des raisons professionnelles, d’études, de regroupement familial, de santé ou humanitaires ;
     
  • Les voyages à destination et en provenance de l’Albanie, de l’Arabie saoudite, de l’Arménie, de l’Australie, de l’Azerbaïdjan, de la Bosnie-Herzégovine, du Brunei, du Canada, de la Corée du Sud, des États-Unis d’Amérique, d’Israël, du Japon, de la Jordanie, du Kosovo, du Liban, du Monténégro, de la Nouvelle-Zélande, du Qatar, de la République de Macédoine du Nord, de la République de Moldavie, de la République populaire de Chine, de la Serbie, de Singapour, d’Ukraine et de Taïwan, ainsi qu’à destination et en provenance des Régions administratives spéciales d’Hong Kong et de Macao, dont la situation épidémiologique suit la recommandation du Conseil (UE) 2020/912 du 30 juin 2020 et ses mises à jour, dont le trafic aérien de et vers le Portugal continental est autorisé, sous réserve que la réciprocité soit confirmée ou des passagers arrivant de ces pays même s’ils font une escale dans un autre des pays mentionnés ;
     
  • Les voyages destinés à permettre aux citoyens étrangers qui se trouvent au Portugal continental de retourner dans leurs pays respectifs, à condition que ces vols soient encouragés par les autorités compétentes de ces pays, moyennant une demande et un accord préalables, et dans le respect du principe de réciprocité.
     

1.2. Les citoyens étrangers sans résidence légale sur le territoire national qui font escale dans les aéroports nationaux doivent attendre les vols de correspondance vers leurs pays respectifs dans un endroit approprié à l’intérieur de l’aéroport.
 

2. Tous les passagers des vols à destination ou en provenance du Portugal continental doivent présenter, avant l’embarquement, la preuve en laboratoire d’un résultat négatif au test d’amplification de l’acide nucléique (TAAN) ou au test rapide de l’antigène (TRAg) pour le dépistage de l’infection par le SARS-CoV-2, effectué respectivement dans les 72 ou 48 heures avant le départ, faute de quoi ils ne seront pas autorisés à embarquer.
 :

2.1. Les passagers qui, dans le cadre du contrôle de la température corporelle par infrarouge de tous les passagers arrivant sur le territoire national continental, présentent une température corporelle égale ou supérieure à 38 °C sont immédiatement conduits dans une zone appropriée pour une nouvelle mesure de la température corporelle et si l’évaluation de la situation le justifie, sont soumis à un test antigénique rapide (TRAg) pour la détection de l’infection par le SARS-CoV-2 et attendent dans une zone appropriée de l’aéroport jusqu’à la notification du résultat.
 

2.2. La preuve de la performance du laboratoire pour le test rapide à l’antigène (TRAg) doit obligatoirement contenir l’ensemble des données standardisées approuvées par le Comité de sécurité sanitaire de l’Union européenne et seuls les tests de la liste commune des tests rapides à l’antigène pour le dépistage de la Covid-19 dans la Communauté, approuvés par ce Comité de sécurité sanitaire, sont admissibles. Les passagers qui embarquent avec la preuve d’un test d’antigène rapide (TRAg) non conforme doivent faire effectuer à leurs frais un nouveau test d’amplification de l’acide nucléique (TAAN) ou un nouveau test d’antigène rapide (TRAg) à leur arrivée et attendre dans une zone désignée de l’aéroport jusqu’à la notification du résultat.
 

2.3. Sont exemptées de l’obligation de présentation avant l’embarquement les preuves d’un test de laboratoire pour le dépistage de l’infection par le SARS-CoV-2 avec des résultats négatifs d’un test d’amplification de l’acide nucléique (TAAN) ou d’un test rapide de l’antigène (TRAg) effectués respectivement dans les 72 ou 48 heures avant le départ :

  • a) Les enfants qui n’ont pas encore atteint l’âge de 12 ans ;
     
  • b) Les passagers des vols au départ des régions autonomes des Açores et de Madère. Toutefois, si leur embarquement vers le Portugal continental a pour objectif un transfert vers un autre pays, les passagers devront se conformer aux règles du pays de destination.
     

3. Le voyage au Portugal, pour quelque raison que ce soit, est autorisé pour les passagers équipés d’un Pass sanitaire COVID de l’UE, sous forme numérique ou papier. Les passes sanitaires COVID de l’UE suivants sont admis :
 

a) Pass sanitaire de vaccination attestant que le calendrier vaccinal du titulaire respectif a été complété, pendant au moins 14 jours, par un vaccin Covid-19 avec autorisation de mise sur le marché. La vaccination est considérée comme complète après la vaccination :
 

  • (i) la dose unique d’un vaccin Covid-19 avec un calendrier de vaccination à une dose ;
     
  • (ii) la deuxième dose d’un vaccin Covid-19 avec un calendrier de vaccination à deux doses, même si des doses de deux vaccins distincts ont été administrées ; ou
     
  • (iii) la première dose d’un vaccin Covid-19 à deux doses par des personnes ayant récupéré de la maladie, s’il est indiqué dans le certificat de vaccination que le schéma de vaccination a été achevé après l’administration d’une dose.
     

b) Un Pass sanitaire attestant que le titulaire a subi:
 

  • (i) un test moléculaire d’amplification de l’acide nucléique (TAAN), dans les dernières 72 heures, avec un résultat négatif ;
     
  • (ii) un test antigénique rapide dans les dernières 48 heures, avec un résultat négatif ;
     

c) Pass sanitaire de récupération, certifiant que le titulaire s’est rétabli d’une infection par le SARS-CoV-2 suite à un résultat positif au test TAAN plus de 11 jours et moins de 180 jours auparavant.
 

3.1. La présentation du Pass sanitaire COVID de l’UE dispense des tests de dépistage de l’infection par le SARS-CoV-2 liés au voyage.
 

3.2. La présentation d’un Pass sanitaire COVID de l’UE pour la vaccination ou la réadaptation est exemptée de la quarantaine ou de l’isolement liés au voyage.
 

3.3. Les mineurs voyageant avec l’un ou les deux parents, ou avec un autre accompagnateur responsable, sont exemptés de quarantaine si les accompagnateurs sont en possession d’un Pass sanitaire de vaccination ou de récupération valide au moment de l’entrée sur le territoire national.
 

Pour plus d’informations sur les Passes sanitaires COVID de l’UE, veuillez consulter le décret-loi n° 54-A/2021 du 25 juin.

4. Les passagers des vols en provenance d’Afrique du Sud, du Brésil, de l’Inde, du Népal ou du Royaume-Uni doivent, après leur entrée au Portugal continental, subir une période d’isolement prophylactique de 14 jours, à domicile ou dans un lieu indiqué par les autorités sanitaires. Une escale aéroportuaire dans l’un de ces pays n’est pas considérée comme une origine.
 

4.1. Les passagers des vols, quelle que soit leur origine, qui présentent des passeports enregistrés comme ayant quitté l’Afrique du Sud, le Brésil, l’Inde, le Népal ou le Royaume-Uni dans les 14 jours qui précèdent leur arrivée au Portugal, doivent, après leur entrée au Portugal continental, se soumettre à une période d’isolement prophylactique de 14 jours, à leur domicile ou dans un lieu indiqué par les autorités sanitaires..
 

a) Les passagers en provenance du Royaume-Uni, munis d’une preuve de vaccination effectuée dans ce pays, attestant du calendrier complet de vaccination du titulaire respectif, pendant au moins 14 jours, avec un vaccin Covid-19 avec autorisation de mise sur le marché. Le calendrier de vaccination est considéré comme complet après l’administration de :
 

  • (i) Un vaccin à dose unique, pour les vaccins dont le calendrier de vaccination est à dose unique ;
  • (ii) La deuxième dose d’un vaccin Covid-19 avec un calendrier de vaccination à deux doses, même si des doses de deux vaccins différents ont été administrées ; ou
  • (ii) Une seule dose d’un cycle de deux doses de vaccin Covid-19 par des personnes qui se sont rétablies de la maladie, s’il est indiqué sur le certificat de vaccination que le cycle de vaccination a été achevé après l’administration d’une dose ;

b) Les passagers effectuant des voyages par motifs impérieux dont la durée de séjour sur le territoire national, attestée par un billet de retour, ne dépasse pas 48 heures ;
 

c) Les passagers effectuant des déplacements essentiels dans le cadre d’événements organisés par la présidence portugaise du Conseil de l’Union européenne, quelle que soit la durée du séjour ;

d) Les passagers qui voyagent exclusivement pour la pratique d’activités sportives intégrées dans des compétitions professionnelles internationales, à condition que soit garanti le respect d’un ensemble de mesures appropriées pour réduire le risque maximal de contagion, notamment en évitant les contacts non sportifs, et le respect des règles et directives définies par la Direction générale de la santé.
 

 

Ces mesures relatives au trafic aérien et aux aéroports ne s’appliquent pas à :

  • Vols effectués par des avions de l’État et des forces armées ;
  • Vols d’aéronefs qui font ou feront partie de la Division spéciale de lutte contre les incendies de forêt ;
  • Vols destinés au transport exclusif de marchandises et de courrier ;
  • Vols d’urgence médicale ;
  • Vols d’escales techniques à des fins non commerciales.

5. L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) recommande l’utilisation d’un masque de protection dès l’âge de 6 ans et son utilisation est obligatoire sur le territoire portugais dès l’âge de 10 ans, comme le prévoit le décret-loi 10-A/2020.

 

Ces directives ne dispensent pas de la lecture attentive de la section III (articles 19 à 22) du la résolution du Conseil des ministres n° 74-A/2021, modifiée par la résolution du Conseil des ministres n° 91-A/2021, et de l’ordonnance n° 7374_E_2021.


Ces informations sont résumées et constamment mises à jour, ce qui ne dispense pas de la lecture complète du site web des entités officielles ici.

 

Veuillez noter qu’il est de la seule responsabilité du passager de vérifier les documents et/ou exigences nécessaires et les restrictions COVID-19 en vigueur dans tous les pays de l’itinéraire, à la date du voyage.

 

 

Haut

 

Test de dépistage de la COVID-19 avec résultat négatif 3 tests obligatoires: 1 avant le départ, 1 à l'arrivée, à l'aéroport, et 1 à la fin de la quarantaine
Remplir un questionnaire contenant des informations sur la santé et les voyages Obligatoire sur l'application ArriveCAN
Nécessité d'un isolement prophylactique / d'une quarantaine Quarantaine de 14 jours obligatoire

 

1. Informations obligatoires que les passagers doivent fournir

  • 1.1. Tous les passagers âgés de cinq ans et plus, quelle que soit leur nationalité ou leur citoyenneté, doivent présenter un résultat négatif au test de dépistage de la COVID-19 (selon la méthode PCR ou RT-LAMP) dans les 72 heures précédant le départ de leur vol vers le Canada.
  • 1.2. Tous les passagers âgés de cinq ans et plus doivent passer un test moléculaire de la COVID-19 à leur arrivée au Canada avant de sortir de l'aéroport et un autre à la fin de leur période de quarantaine de 14 jours.

    Tous les passagers internationaux arrivant à Toronto, ainsi que ceux en correspondance vers d'autres lieux de la province de l'Ontario, doivent effectuer un test de dépistage du COVID-19 à leur arrivée à l'aéroport international Pearson de Toronto dans les centres de dépistage situés au niveau des arrivées des terminaux 1 et 3.

    Pour accélérer la procédure de test à votre arrivée à Toronto, les passagers doivent se préinscrire avant leur arrivée à Toronto sur le site www.switchhealth.ca
  • 1.3. Avant leur départ pour le Canada, les passagers doivent réserver un séjour de 3 nuits dans un hôtel autorisé par le gouvernement dans la ville où ils arrivent pour la première fois au Canada. Ils devront y rester jusqu'à 3 nuits, à leurs propres frais, en attendant le résultat de leur test d'arrivée. Si le résultat du test d'arrivée est négatif, ils seront autorisés à se rendre à leur destination ou à leur lieu de quarantaine.

    Les passagers pourront choisir parmi la liste des hôtels où ils souhaitent séjourner et réserver leur séjour avant le départ. Le prix comprend les coûts associés à la chambre, à la nourriture, au nettoyage, aux mesures de prévention et de contrôle des infections, à la sécurité et au transport.

    Les réservations d'hôtel pour une escale sont gérées par American Express Global Business Travel et sont disponibles uniquement par téléphone. Pour réserver votre escale obligatoire de 3 nuits à l'hôtel, appelez le 1-613-830-2992.

    Vous trouverez la liste des hôtels autorisés par le gouvernement et plus d'informations sur l'escale obligatoire dans un hôtel dans le cadre de la lutte contre la propagation de la COVID-19 ici.
     
    Il incombe aux passagers de s'assurer qu'ils disposent d'une réservation confirmée dans un hébergement autorisé par le gouvernement avant d'embarquer sur un vol à destination du Canada. La non-présentation d'une preuve d'hébergement prépayé dans un hôtel autorisé par le gouvernement avant le voyage peut entraîner des poursuites au Canada, notamment une amende de 3000 $.

    Pour plus d'informations, veuillez consulter le site www.canada.ca.
  • 1.4. Toute personne à destination du Canada, quelle que soit sa nationalité ou sa citoyenneté, doit, avant d'embarquer sur un vol à destination du pays, fournir ses informations de voyage et de contact, son plan de quarantaine et une auto-évaluation des symptômes du COVID-19 de manière numérique via l'application mobile ArriveCAN, disponible sur l'App Store d'Apple et sur le Play Store de Google.

    Tous les passagers arrivant au Canada doivent également continuer à soumettre quotidiennement par voie électronique les renseignements relatifs au COVID-19, y compris une auto-évaluation des symptômes du COVID-19, pendant toute la durée de la quarantaine.

    Les voyageurs qui ne soumettent pas les renseignements requis par voie numérique avant d'embarquer sur leur vol pourraient faire l'objet de mesures d'exécution, qui peuvent aller d'un avertissement verbal à une amende de 1000 $.

    Pour de plus amples renseignements, ou si vous avez besoin d'aide, consultez le site Canada.ca/ArriveCAN.
  • 1.5. Avant de monter à bord d'un avion pour un vol à destination du Canada, tous les passagers doivent se soumettre à un contrôle de santé en présentant un questionnaire et des formulaires de consentement.
    • 1.5.1 Tous les passagers doivent confirmer à la compagnie aérienne qu'ils comprennent qu'ils peuvent être soumis à des mesures de prévention de la propagation de la COVID-19 définies par les gouvernements fédéral, provinciaux ou territoriaux à son arrivée à destination.
    • 1.5.2. Les ressortissants étrangers doivent confirmer à la compagnie aérienne qu'à leur connaissance, l'entrée au Canada ne leur est pas interdite en vertu d'une ordonnance rendue en vertu de l'article 58 de la Loi sur la quarantaine.
    • 1.5.3. Un adulte en possession de toutes ses facultés peut le confirmer au nom d'une personne qui n'a pas la capacité ou la compétence de le faire elle-même.
    • 1.5.4. Les passagers sont passibles d'une sanction pécuniaire, pouvant aller jusqu'à 5000 $, s'ils fournissent des réponses concernant le contrôle sanitaire ou des confirmations qu'ils savent être fausses ou trompeuses.

Vérifiez le processus complet d'entrée au Canada en vigueur le 22 février 2021 ici.
Vous trouverez des informations supplémentaires à ce sujet ici.

 

À partir du 5 juillet : Exemptions pour les voyageurs vaccinés qui respectent des conditions précises

Les passagers entièrement vaccinés qui sont arrivés avant le 5 juillet ne sont pas admissibles à l’exemption. Si les passagers sont revenus au Canada avant cette date, ils doivent effectuer leur quarantaine de 14 jours et leur test de dépistage du huitième jour.

Peuvent être admissible à certaines exemptions aux exigences de quarantaine et de test de dépistage les passagers qui :

Les passagers qui respectent les exigences pourraient être exemptés :

  • de la quarantaine ;
  • du séjour obligatoire à l’hôtel ;
  • du test du huitième jour.

Les enfants de moins de 18 ans ou les adultes à charge, qui ne sont pas entièrement vaccinés, mais qui voyagent avec des personnes entièrement vaccinées :

  • doivent se placer en quarantaine pendant 14 jours
  • doivent respecter toutes les exigences relatives aux tests (excepte s’ils sont âgés de moins de 5 ans)
  • ne sont tenus de séjourner dans un hôtel autorisé par le gouvernement

 

Les restrictions de voyage relatives aux personnes qui peuvent entrer au Canada demeurent en vigueur.

Les ressortissants étrangers (y compris les citoyens américains) qui viennent au Canada pour des raisons non essentielles se verront refuser l’entrée à la frontière.

Vérifiez si vous pouvez entrer au Canada

 

Vérifier la vaccination complète

Pour être considéré comme entièrement vacciné, les passagers doivent :

  • êtes admissible à l’entrée au Canada ;
  • avoir reçu la dose recommandée d’un vaccin, ou d’une combinaison de vaccins acceptés par le gouvernement du Canada ;
  • avoir reçu votre dernière dose au moins 14 jours avant votre entrée au Canada.
  • Par exemple, si la dernière dose a été reçue à 1ʳ juillet, alors le 15 juillet serait le premier jour où la condition des 14 jours est respectée ;
  • téléverser votre preuve de vaccination dans ArriveCAN.

Vaccins acceptés :

  • Pfizer-BioNTech ;
  • Moderna ;
  • AstraZeneca/COVISHIELD ;
  • Janssen (Johnson & Johnson) – dose unique.

Les vaccins reçus à l’extérieur du Canada sont tout de même acceptables, mais la preuve de vaccination devra être téléversée dans ArriveCAN. Le document doit être en français ou en anglais.

 

Exigences d’entrée pour les passagers entièrement vaccinées qui souhaitent être exemptées

 

Les passagers entièrement vaccinés doivent respecter les exigences d’entrée :

  • Test de dépistage requis avant l’arrivée
  • Plan de quarantaine au cas où vous n’obtiendriez pas l’exemption
  • Test de dépistage à l’arrivée
  • Liste de vérification des exigences

 

Test de dépistage requis avant l’arrivée

Tous les passagers âgés de plus de 5 ans, quelle que soit leur citoyenneté, doivent fournir un résultat négatif à un test moléculaire de dépistage de la COVID-19. Il n’a pas besoin d’un test si les passagers se déplacent par avion ou en voiture à l’intérieur du Canada.

Il n’y a pas d’exemptions au test de dépistage avant l’arrivée pour les passagers entièrement vaccinés.

Les passagers doivent passer un test de dépistage dans les 72 heures avant l’heure de départ prévue de leur vol vers le Canada. Les compagnies aériennes refuseront l’embarquement aux passagers qui sont incapables de fournir un résultat de test moléculaire valide.

S’ils ont un vol de correspondance :

  • le test doit être effectué dans les 72 heures de l’heure de départ prévue de leur dernier vol direct vers le Canada ;
  • ils devront peut-être faire le test dans leur ville de transit.

 

Tous les passagers doivent :

  • fournir la preuve d’un des types de tests acceptés, et non pas d’un test de détection des antigènes ;
  • conserver la preuve de leur résultat au test pendant la période de 14 jours qui débute le jour de leur entrée au Canada.

 

Plan de quarantaine au cas où ils n’obtiendraient pas l’exemption

Les passagers doivent avoir un lieu de quarantaine convenable où ils peuvent demeurer pendant au moins 14 jours. Cette exigence doit être respectée même si les passagers tentent d’obtenir l’exemption pour les personnes entièrement vaccinées.
La décision finale concernant cette exemption est prise par un représentant du gouvernement à la frontière selon les renseignements présentés au moment de l’entrée au Canada. Par conséquent, les passagers doivent être prêts à se placer en quarantaine pour 14 jours, s’ils :

  • ayant des symptômes ;
  • ne répondent pas aux exigences.

Préparer votre plan de quarantaine

Si les passagers ne remplissent pas les conditions requises, ils seront invités à suivre les instructions fournies par le représentant du gouvernement.
Si les passagers remplissent toutes les conditions, ils n’auront pas besoin de passer la quarantaine fédérale.

Les provinces et les territoires peuvent avoir leurs propres mesures frontalières ainsi que des lignes directrices en matière de santé publique. Il est donc important que les voyageurs vérifient les renseignements les plus à jour concernant les exigences imposées par leur province ou territoire de destination.

Restrictions provinciales et territoriales

 

Test de dépistage à l’arrivée

Les passagers doivent s’inscrire à l’avance au test à l’arrivée pour gagner du temps à l’aéroport.
Les passagers doivent suivre les instructions qui les sont fournies à leur arrivée au Canada pour effectuer leur test de dépistage d’arrivée (jour 1). Les aéroports et certaines frontières terrestres offrent des services de dépistage sur place ou d’observation d’échantillons où les passagers peuvent effectuer leur test de dépistage avant de continuer jusqu’à leur destination.
Autrement, les passagers peuvent recevoir une trousse de test à domicile et doivent le faire le jour de leur arrivée et l’envoyer au laboratoire en suivant les instructions fournies.

Si leur test d’arrivée est négatif, les passagers doivent :

  • observer les mesures de l’autorité locale de santé publique ;
  • tenir une liste de tous leurs contacts étroits pendant les 14 premiers jours au Canada ;
  • conserver des copies de leur preuve de vaccination pendant 14 jours.

Si leur test à l’arrivée est positif, les passagers doivent :

  • s’isoler immédiatement des autres ;
  • attendre le contact par les autorités locales de santé publique ;
  • suivre leurs instructions ;
  • conserver des copies de leur preuve de vaccination pendant 14 jours.

Tous les passagers doivent suivre cette liste de vérification (https://voyage.gc.ca/voyage-covid/voyage-restrictions/liste-verification-exigences-entrer-canada) pour savoir quoi présenter à l’aéroport. 

 

Preuve de vaccination

Les passagers doivent utiliser ArriveCAN pour entrer leur preuve de vaccination, de même que les renseignements sur son voyage et sa quarantaine. Ils doivent entrer ces renseignements dans les 72 heures précédant leur arrivée au Canada.
S’ils ne fournissent pas les renseignements nécessaires à ArriveCAN avant leur arrivée, les passagers ne seront pas considérés pour l’exemption de vaccination complète, même s’ils satisfont à toutes les autres exigences.

 

Dans ArriveCAN, les passagers doivent fournir :

  • les détails de leur première dose (date, pays et vaccin qu’ils ont reçu) ;
  • les détails de la seconde dose si elle était requise (c.-à-d. Pour les vaccins Pfizer, Moderna et AstraZeneca)
  • une photo ou un fichier PDF du dossier de chaque dose de la vaccination, comme des reçus, des cartes ou des confirmations :
    • s’ils ont reçu deux doses et qu’elles sont toutes deux inscrites sur une seule carte ou un format PDF, télécharger la même image ou le même fichier pour la dose 1 et à nouveau pour la dose 2 ;
    • formats de fichier acceptés : PDF, PNG, JPEG ou JPG ;
    • taille maximale de fichier pour le téléchargement : chaque téléchargement d’image a une limite de taille de 2 Mo
  • format de fichier préféré : s’ils ont reçu un fichier PDF de leur dossier de vaccination, télécharger le fichier PDF plutôt qu’une image, puisque le fichier PDF est plus clair et plus facile à lire ;
  • ils doivent être en anglais, en français. Une traduction certifiée conforme en anglais ou en français est acceptable.
  • Les passagers doivent avoir leur preuve de vaccination originale sous la main lorsqu’ils voyagent.

Si la preuve de vaccination ne répond pas à toutes les exigences, elle sera jugée invalide et les passagers devront :

  • séjourner dans un hôtel autorisé par le gouvernement en attendant les résultats de votre test à l’arrivée avant de vous rendre jusqu’à votre lieu de quarantaine ;
  • effectuer une période de quarantaine d’au moins 14 jours ;
  • se soumettre à un deuxième test de dépistage le huitième jour de leur quarantaine.

 

La détermination finale du statut vaccinal du passager sera faite à la frontière. Les passagers doivent avoir sous la main une copie numérique ou imprimée de leurs preuves de vaccination.

 

Utilisez ArriveCAN – téléchargez l’application mobile ou ouvrez une session en ligne.

 

Pas d’exceptions pour les passagers partiellement vaccinés

À l’heure actuelle, les passagers qui n’ont pas reçu toutes leurs doses d’un vaccin, ou une combinaison de vaccins acceptée par le gouvernement du Canada, ne sont pas exemptés des exigences relatives au dépistage, au séjour obligatoire à l’hôtel et à la mise en quarantaine.

La violation des instructions fournies lors de votre entrée au Canada constitue une infraction à la loi sur la quarantaine et peut entraîner jusqu'à six mois de prison et/ou 750 000 dollars d'amende.


N'oubliez pas que pour entrer au Canada, vous devez présenter une exemption de visa valide. Vous devez donc demander une autorisation de voyage au moins 72 heures avant votre départ. Vous pouvez le faire de manière électronique ici.

 

2. Restrictions et mesures de prévention appliquées par les autorités

  • 2.1. Seuls les passagers remplissant les conditions suivantes peuvent entrer au Canada :
    • Les ressortissants du Canada
    • Les passagers en provenance des États-Unis, voyageant pour un motif non discrétionnaire ou non facultatif
    • Les résidents permanents du Canada et les membres de leur famille immédiate
    • Les personnes enregistrées comme Amérindien en vertu de la loi sur les Amérindiens
    • Les personnes protégées en vertu de l'article 95 (2) de la loi sur l'immigration et la protection des réfugiés
    • Les demandeurs de résidence permanente dont la demande de résidence permanente avait été approuvée avant les restrictions de voyage, mais qui n'étaient pas encore arrivés au Canada
    • Les personnes exemptées de l'obligation d'obtenir un visa de résident temporaire en vertu de l'alinéa 190 (2)(a) du règlement sur l'immigration et la protection des réfugiés, ainsi que les membres de leur famille immédiate
    • Les membres de la famille immédiate de ressortissants et de résidents permanents du Canada autorisés par écrit par un agent consulaire du gouvernement du Canada à se rendre au Canada pour les rejoindre (plus d'informations et de documentation ici. Les membres de la famille immédiate sont l'époux(-se) ou le conjoint de fait de la personne, les enfants à charge de la personne ou de son époux(-se) ou conjoint de fait, les enfants à charge d'un enfant à charge de la personne ou de son époux(-se) ou conjoint de fait, le parent ou le beau-parent de la personne ou de son époux(-se) ou conjoint de fait, le tuteur(-rice) de la personne concernée.
    • Les membres de la famille élargie d'un citoyen canadien ou d'un résident permanent qui détiennent une déclaration solennelle attestant de leur lien avec le citoyen canadien ou le résident permanent et qui sont autorisés par écrit à entrer au Canada par un agent désigné en vertu du paragraphe 6(1) de la loi sur l'immigration et la protection des réfugiés. Plus d'informations ici
    • Les titulaires d'un permis de travail ou d'un visa d'études en cours de validité
    • Les personnes dont la demande de permis de travail a été approuvée en vertu de la loi sur l'immigration et la protection des réfugiés et qui ont reçu un avis écrit d'approbation lorsque les restrictions de voyage ont pris effet, mais qui n'ont pas encore reçu leur permis
    • Les personnes cherchant à entrer au Canada pour fréquenter un établissement mentionné ici, ainsi que les membres de leur famille immédiate, si ces personnes sont titulaires d'un permis d'études valide tel que défini dans le règlement sur l'immigration et la protection des réfugiés, si elles peuvent demander un permis d'études à leur entrée au Canada en vertu du règlement sur l'immigration et la protection des réfugiés, ou si leur demande de permis d'études a été approuvée en vertu de la loi sur l'immigration et la protection des réfugiés et qu'elles ont reçu un avis écrit de l'approbation lorsque les restrictions relatives aux voyages ont pris effet, mais que le permis ne leur a pas encore été délivré
    • Les personnes autorisées à travailler au Canada en tant qu'étudiant dans un domaine de la santé en vertu de l'alinéa 186(p) du règlement sur l'immigration et la protection des réfugiés
    • Les personnes autorisées à travailler au Canada en tant que prestataire de services d'urgence en vertu de l'alinéa 186(t) du règlement sur l'immigration et la protection des réfugiés
    • Les professionnels de la santé agréés avec une preuve d'emploi au Canada
    • Les personnes qui cherchent à entrer au Canada pour livrer, entretenir ou réparer des équipements ou des appareils nécessaires dans le milieu médical
    • Les personnes qui cherchent à entrer au Canada pour remettre des livraisons médicales de cellules souches, de sang et de produits sanguins, de tissus, d'organes ou d'autres membres du corps nécessaires aux soins des patients au Canada pendant la validité du décret ou dans un délai raisonnable après l'expiration du décret
    • Les personnes qui entrent au Canada sur invitation du ministre de la Santé pour participer à la lutte contre la propagation de la COVID-19
    • Les travailleurs du secteur du transport maritime essentiels au déplacement des marchandises par navire, tel que défini à l'article 2 de la Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada, et qui cherchent à entrer au Canada pour exercer leurs fonctions dans ce secteur
    • >Les personnes cherchant à entrer au Canada pour occuper un poste de diplomate, de fonctionnaire consulaire, de représentant ou de fonctionnaire d'un pays autre que le Canada, des Nations unies ou de l'une de ses agences, ou de toute organisation intergouvernementale dont le Canada est membre, ainsi que les membres de la famille immédiate de ces personnes
    • Les personnes qui arrivent par un avion exploité par les Forces canadiennes ou le ministère de la Défense nationale
    • Les membres des Forces canadiennes ou d'une puissance en visite au sens de l'article 2 de la loi sur les forces en visite et les membres de leur famille immédiate
    • Les personnes protégées en vertu de l'article 95 (2) de la loi sur l'immigration et la protection des réfugiés
    • Les citoyens français résidant à Saint-Pierre-et-Miquelon
    • Les personnes ou catégories de personnes qui, selon l'administrateur en chef de la santé publique, nommé en vertu du paragraphe 6 (1) de la loi sur l'Agence de la santé publique du Canada, ne présentent pas de risque de préjudice important pour la santé publique ou qui fourniront un service essentiel pendant leur séjour au Canada.
    • Les personnes pour lesquelles le ministre des Affaires étrangères, le ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration ou le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile détermine que leur présence est dans l'intérêt national.
  • 2.2. Les passagers qui doivent se rendre au Canada à des fins essentielles. Les fins non essentielles comprennent le tourisme, les visites touristiques, les loisirs, les divertissements, les visites sociales et les fonctions religieuses. Cela ne s'applique pas:
    • Les ressortissants du Canada
    • Les résidents permanents du Canada
    • Personnes enregistrées comme Amérindien en vertu de la loi sur les Amérindiens.
  • 2.3. Tout étranger qui monte à bord d'un avion pour un vol à destination du Canada peut se voir interdire l'entrée au Canada à la suite de l'un des décrets d'urgence pris en vertu de la loi sur la quarantaine en vue de minimiser le risque de propagation de la COVID-19 au Canada (interdiction d'entrée au Canada en provenance de tout pays autre que les États-Unis) et le décret sur la réduction du risque de propagation de la COVID-19 au Canada (mise en quarantaine, isolement et autres obligations).
  • 2.4. Les passagers peuvent ne pas être autorisés à embarquer:
    • ils présentent de la fièvre et de la toux ou de la fièvre et des difficultés respiratoires, sauf s'ils fournissent un certificat médical attestant que leurs symptômes ne sont pas liés à la COVID-19
    • ils ont ou si l'on soupçonne qu'ils ont la COVID-19
    • ils se sont vu refuser l'autorisation de monter à bord d'un avion au cours des 14 derniers jours pour une raison médicale liée à la COVID-19
    • dans le cas d'un vol partant du Canada, ils font l'objet d'une ordonnance de quarantaine obligatoire résultant d'un voyage récent ou d'un décret de santé publique local ou provincial.
    • 2.4.1. Si les passagers fournissent sciemment des informations fausses ou trompeuses sur leur santé, ils peuvent faire l'objet d'une amende pouvant aller jusqu'à 5000 $.
  • 2.5. Tous les passagers doivent se soumettre à un contrôle de température avant l'embarquement.
    • 2.5.1. Si le premier contrôle de la température indique que le passager a une température élevée (température de 38 °C ou plus), l'autorité de contrôle doit effectuer un deuxième contrôle de la température, après une période de repos de 10 minutes, en utilisant un équipement conforme à la norme de Transports Canada et en suivant les procédures normalisées.
    • 2.5.2. Une exception s'applique aux enfants de moins de deux ans et à ceux qui présentent un certificat médical attestant que leur température élevée et/ou d'autres symptômes ne sont pas liés à la COVID-19.
    • 2.5.3. Toute personne, autre qu'un membre d'équipage, ne peut être autorisée à monter à bord d'un aéronef pour un vol en provenance du Canada et ne peut entrer dans une zone réglementée dans un aéroport du Canada pendant une période de 14 jours si la prise de température indique qu'elle a de la fièvre, à moins qu'elle ne présente un certificat médical attestant que sa température élevée n'est pas liée à la COVID-19.

      Vous trouverez des informations supplémentaires à ce sujet ici.
  • 2.6. Les passagers âgés de 2 ans ou plus doivent toujours porter un masque facial pendant le processus d'embarquement, en vol, à la sortie de l'avion et lorsqu'un agent d'embarquement, le personnel de contrôle de sécurité de l'aéroport ou un membre de l'équipage leur demande de le faire, et lorsqu'ils se trouvent dans un aéroport canadien, sauf s'ils ont un certificat médical indiquant qu'ils ne peuvent pas en porter un. S'ils ne se soumettent pas à cette exigence, ils s'exposent à une amende pouvant aller jusqu'à 5000 $.
    Vérifiez quels masques ou protections faciales sont acceptés et autorisés par les autorités canadiennes ici et ici.
    • Les enfants de moins de 2 ans ne sont pas tenus de porter un masque ou une protection faciale non médicale.
    • Entre 2 et 5 ans, les enfants doivent porter un masque ou une protection faciale non médicale au moment de l'embarquement, pendant le vol et au moment du débarquement, tant que l'enfant peut le tolérer. Les enfants de ces catégories d'âge (ou leurs parents/tuteurs) doivent pouvoir démontrer qu'ils ont un masque en leur possession au moment de l'embarquement, même si l'enfant ne peut pas le tolérer à ce moment-là.
    • Les enfants de six ans et plus doivent porter un masque ou une protection faciale non médicale lorsqu'ils voyagent, sauf si leur parent ou tuteur possède un certificat médical de contrindication.
  • 2.7. Les passagers doivent arriver à l'un des aéroports suivants : Calgary (YYC), Montréal (YUL), Toronto (YYZ), Vancouver (YVR).
  • 2.8. Toute personne ayant reçu un résultat négatif au test de dépistage de la COVID-19 et qui a été autorisée à entrer au Canada doit tout de même effectuer la quarantaine obligatoire complète de 14 jours.
    Pour qu'un lieu de quarantaine soit considéré comme approprié, les passagers ne peuvent pas séjourner avec des personnes à risque, notamment les personnes travaillant dans des hôpitaux ou des établissements de soins de longue durée, les adultes de plus de 65 ans et les personnes immunodéprimées ou risquant de contracter une maladie plus grave. En outre, les passagers doivent éviter tout contact avec les personnes de leur foyer avec lesquelles ils n'ont pas voyagé.

 


Ces informations sont résumées et constamment mises à jour, ce qui ne dispense pas de la lecture complète du site web des entités officielles ici.

 

Haut

 

Test de dépistage de la COVID-19 avec résultat négatif Obligatoire
Remplir un questionnaire contenant des informations sur la santé et les voyages Obligatoire
Nécessité d'un isolement prophylactique / d'une quarantaine Sous réserve des mesures fixées par l'État ou le territoire de destination finale

 

Informations obligatoires que les passagers doivent fournir

1. Tous les passagers âgés de 2 ans ou plus, quelle que soit leur nationalité ou citoyenneté, doivent présenter un document prouvant un résultat négatif au test de dépistage de la COVID-19, qui peut être un test antigénique (Ag-RDT) ou un test d'amplification de l'acide nucléique (NAAT), tel que la réaction en chaîne par polymérase à transcription inverse (RT-PCR), l'amplification isothermique à médiation par boucle de transcription inverse (RT-LAMP) et l'amplification à médiation par transcription (TMA), à condition que leur utilisation soit autorisée par l'autorité nationale compétente pour la détection du SARS-CoV-2 dans le pays où le test est effectué, dans les trois jours précédant le départ du vol vers les États-Unis d'Amérique. Dans le cas contraire, l'embarquement ou l'entrée dans le pays sera refusé.

  • 1.1 Tous les passagers qui ont été testés positifs au COVID-19 dans les 90 jours précédant le départ du vol vers les États-Unis d'Amérique doivent, en plus du document attestant du résultat positif au SARS-CoV-2, présenter une déclaration signée à en-tête officiel indiquant le nom, l'adresse et le numéro de téléphone d'un professionnel de santé agréé ou d'une autorité de santé publique attestant que le passager est guéri de la COVID-19 et est autorisé à voyager.

2. Tous les passagers âgés de deux ans ou plus, quelle que soit leur nationalité ou leur citoyenneté, doivent imprimer et remplir le formulaire suivant en deux exemplaires. L'une de ces copies doit être remise à la compagnie aérienne lors de l'embarquement sur le vol à destination des États-Unis d'Amérique, et l'autre doit rester en possession du passager jusqu'à la fin du voyage, car elle peut lui être demandée pour vérification ou confirmation par les autorités aéroportuaires américaines.
 

Vous pouvez trouver des informations supplémentaires et des recommandations pour les voyages internationaux à destination et en provenance des États-Unis d'Amérique ici.

 

Veuillez consulter le site web des CDC (Centre de contrôle et de prévention des maladies) pour vérifier les informations importantes.

3. À partir du 1er septembre 2020, le gouvernement des États-Unis exige que tous les passagers voyageant dans le pays, quelle que soit leur nationalité, fournissent les données suivantes, à des fins de contrôle des passagers:

  • Nom complet
  • Adresse aux États-Unis
  • Numéro du contact principal
  • Numéro du contact secondaire
  • Adresse e-mail

Pour fournir vos coordonnées, vous devez contacter notre Centre de contact par téléphone au numéro (+351) 296 209 720 ou par e-mail à l'adresse info@sata.pt, un bureau de vente de SATA Azores Airlines ou votre agent de voyage.


N'oubliez pas que pour entrer aux États-Unis d'Amérique, vous devez présenter une exemption de visa en cours de validité.

Vous devez donc demander une autorisation de voyage au moins 72 heures avant votre départ. Vous pouvez le faire par voie électronique ici.

 

Restrictions et mesures de prévention appliquées par les autorités

1. Les passagers ayant transité ou s'étant rendus en Autriche, Belgique, Brésil, République populaire de Chine, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Iran, République d'Irlande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse ou au Royaume-Uni (à l'exclusion des territoires d'outre-mer en dehors de l'Europe) dans les 14 jours précédents ne sont pas autorisés à pénétrer sur le territoire ni à y effectuer une escale.
Cela ne s'applique pas aux:

  • ressortissants et résidents permanents des États-Unis
  • conjoints de ressortissants et de résidents permanents des États-Unis d'Amérique
  • parents/tuteurs légaux d'un ressortissant ou d'un résident permanent des États-Unis non marié et âgé de moins de 21 ans
  • frères et sœurs célibataires et âgés de moins de 21 ans d'un ressortissant ou d'un résident permanent des États-Unis, célibataires et âgés de moins de 21 ans
  • enfants, enfants adoptifs ou pupilles d'un ressortissant ou d'un résident permanent des États-Unis
  • passagers détenteurs de l'un des visas suivants : A-1, A-2, C-1, C-1/D, C-2, C-3, D, E-1 (en tant qu'employé de TECRO ou TECO et les membres de la famille immédiate de l'employé), G-1, G-2, G-3, G-4, IR-4, IH-4, NATO-1 via un visa NATO-4 ou NATO-6
  • membres des forces armées américaines, les conjoints et les enfants des membres des forces armées américaines
  • passagers pour lesquels il est prouvé qu'ils ont voyagé sur invitation du gouvernement américain dans un but lié à la lutte contre la propagation de la COVID-19
  • passagers munis de documents délivrés par le ministère américain de la Sécurité intérieure, le service des douanes et de la protection des frontières ou le ministère américain des Affaires étrangères, indiquant que le passager n'est pas soumis à cette restriction
  • membres d'équipage B1 qui sont engagés dans l'allègement, l'activité du plateau continental extérieur (OCS), l'activité des parcs éoliens, l'équipage privé air/mer et d'autres activités similaires de membre d'équipage
  • étudiants titulaires d'un visa F-1 ou M-1 et les personnes qui sont à leur charge F-2 et M-2, s'ils arrivent de la République d'Irlande, du Royaume-Uni ou des États membres de l'espace Schengen ou s'ils y ont séjourné au cours des 14 derniers jours

2. La loi fédérale exige que chaque passager âgé de deux ans ou plus porte un masque à tout moment, tout au long du vol, y compris pendant l'embarquement et le débarquement. Le refus de porter un masque est une violation de la loi fédérale et peut entraîner le refus d'embarquement, l'expulsion de l'avion et/ou des sanctions en vertu de la loi fédérale.

2.1. L'obligation de porter un masque ne s'applique pas dans les circonstances suivantes:

  • Lorsque cela est nécessaire pour retirer temporairement le masque à des fins de vérification d'identité
  • En mangeant, en buvant ou en prenant des médicaments par voie orale pendant une courte période. Il n'est pas autorisé de retirer son masque pendant une période prolongée pour manger ou boire. Le masque doit être porté entre deux bouchées ou deux gorgées
  • En cas de communication avec une personne sourde ou malentendante, car il est essentiel de pouvoir voir la bouche pour communiquer
  • En cas d'utilisation d'un masque à oxygène
  • Si la personne est inconsciente (pour des raisons autres que le sommeil), si elle est dans l'incapacité de se réveiller ou si elle est autrement incapable de retirer son masque sans aide

3. Les passagers sont soumis aux mesures pour lutter contre la COVID-19 fixées par l'État ou le territoire de leur destination finale. Vous trouverez plus d'informations à ce sujet ici.

4. Les passeports délivrés aux ressortissants du Belarus qui ont expiré entre le 30 avril 2020 et le 31 juillet 2020 sont considérés comme valides avec une prolongation de 3 mois.


Ces informations sont résumées et constamment mises à jour, ce qui ne dispense pas de la lecture complète du site web des entités officielles ici.

Vous trouverez également plus d'informations à ce sujet ici.

 

Haut

 

Test de dépistage de la COVID-19 avec résultat négatif Obligatoire
Remplir un questionnaire contenant des informations sur la santé et les voyages Obligatoire
Nécessité d'un isolement prophylactique / d'une quarantaine Obligatoire

 

Informations obligatoires que les passagers doivent fournir

1. Les passagers doivent indiquer à l'autorité sanitaire compétente l'adresse en Allemagne où ils vont séjourner. Pour ce faire, les passagers doivent remplir numériquement le formulaire d'enregistrement numérique à l'entrée, ou utiliser la carte de localisation des passagers fournie par la compagnie aérienne.

2. Les passagers en provenance de pays à risque doivent s'enregistrer avant le départ sur le site https://www.einreiseanmeldung.de. Vous pouvez consulter une liste constamment mise à jour des zones à risque élevé sur le site www.rki.de/covid-19-risikogebiete.

3. Les passagers entrant ou transitant par l'Allemagne, à l’exception des passagers âgés de moins de 6 ans, doivent présenter à la compagnie aérienne, avant l’embarquement, un certificat médical attestant d’un résultat négatif d’un test de la COVID-19, effectué au maximum 48 heures avant l’arrivée, une preuve de vaccination ou une preuve de récupération.

3.1. Les tests acceptés sont les tests antigéniques et PCR.

3.2. Le résultat du test doit être rédigé en anglais, français ou allemand.

 

Restrictions et mesures de prévention appliquées par les autorités

1. Les restrictions temporaires de voyage s’appliquent à tous les voyages non essentiels des pays tiers vers l’Allemagne.
 

1.1. Les restrictions ne s’appliquent pas aux citoyens allemands.
 

1.2. Les passagers qui ont récemment résidé et séjourné dans les pays et régions suivants sont exemptés de ces restrictions de voyage :
Albanie, Arabie saoudite, Arménie, Australie, Azerbaïdjan, Bosnie-Herzégovine, Brunei, Canada, Corée du Sud, États-Unis, Hong Kong, Israël, Japon, Jordanie, Kosovo, Liban, Macao, Macédoine du Nord, Moldavie, Monténégro, Nouvelle-Zélande, Qatar, Serbie, Singapour, Taïwan, Ukraine.
 

1.3. L’entrée en Allemagne est autorisée à tous les passagers qui ont récemment résidé et séjourné dans des pays tiers, à condition qu’ils aient été entièrement vaccinés contre le coronavirus SARS-CoV-2.
Les passagers de moins de 12 ans qui n’ont pas encore été vaccinés peuvent entrer sur présentation d’une preuve du test et accompagnés d’au moins un parent complètement vacciné. Le test de dépistage obligatoire du SARS-CoV-2 ne s’applique pas aux enfants de moins de 6 ans.

Un passager est considéré comme entièrement vacciné dans les conditions suivantes :

  1. Le vaccin doit figurer sur le site web de l’Institut Paul-Ehrlich.
  2. Les passagers doivent avoir reçu toutes les doses de vaccin nécessaires pour une vaccination de protection complète, comme indiqué sur le site web de l’Institut Paul-Ehrlich.
  3. Au moins 14 jours se sont écoulés depuis la dernière vaccination obligatoire, sauf dans le cas des personnes récupérées de la maladie.
  4. Le passager n’a pas séjourné dans une zone de variants préoccupants au cours des 10 derniers jours.
  5. Le passager est citoyen d’un État dont les conditions d’entrée ne sont pas soumises à la réciprocité. Des réserves de réciprocité existent actuellement pour l’État suivant : la Chine.
     

1.3.1. Les passagers doivent présenter un certificat COVID numérique de l’Union européenne (EU-DCC) ou une preuve de vaccination équivalente avant le départ à la compagnie aérienne, qui doit le valider avec leur carte d’identité ou équivalent, avant l’embarquement.

Le certificat de vaccination doit contenir au moins les informations suivantes :

  1. Données personnelles de la personne vaccinée (au moins nom, prénom et date de naissance),
  2. Date de la vaccination,
  3. le nombre de doses de vaccination,
  4. le nom du vaccin,
  5. le nom de la maladie contre laquelle la vaccination a été reçue, et
  6. les caractéristiques indiquant la personne ou l’institution responsable de l’exécution de la vaccination ou de la délivrance du certificat. Par exemple, un symbole officiel ou le nom de l’émetteur.
  7. Langues acceptées pour la preuve de vaccination : allemand, anglais, français, italien ou espagnol.
     

1.4. L’entrée en Allemagne est autorisée à tous les passagers de pays tiers qui ont un besoin impératif de voyager :

  1. Les citoyens de l’UE et les ressortissants de pays tiers ayant un droit de séjour actuel en Allemagne,
  2. Les travailleurs de la santé, les chercheurs dans le domaine de la santé et les prestataires de soins gériatriques,
  3. Les travailleurs étrangers qualifiés et hautement qualifiés, si leur emploi est nécessaire d’un point de vue économique et si le travail ne peut être reporté ou effectué à l’étranger,
  4. Personnel chargé du transport de marchandises et autres transports,
  5. Les travailleurs saisonniers de l’agriculture,
  6. Les marins,
  7. Étudiants, stagiaires et volontaires étrangers,
  8. Les personnes qui immigrent en Allemagne pour rejoindre leur famille et les visites pour des raisons familiales urgentes ou les visites de courte durée de membres de la famille principale (mari/femme, enfants mineurs, parents d’enfants mineurs) ou de partenaires non mariés dans une relation avec des citoyens allemands, des citoyens de l’UE et des nationaux de pays tiers ayant un droit de séjour actuel en Allemagne ou les visites conjointes de courte durée de couples (nationaux de pays tiers et citoyens allemands / citoyens de l’UE) vivant ensemble dans un pays tiers pour des raisons importantes,
  9. Les personnes ayant besoin d’une protection internationale ou pour d’autres raisons humanitaires,
  10. les diplomates, le personnel des organisations internationales, le personnel militaire et les travailleurs humanitaires dans l’exercice de leurs fonctions,
  11. Les ressortissants d’origine allemande,
  12. les passagers en transit.
     

1.5. Les nationaux de pays tiers peuvent entrer en Allemagne dans le seul but de poursuivre leur voyage vers un autre État de l’UE/Schengen. Les conditions suivantes s’appliquent :

  1. Le temps passé en Allemagne est limité à la durée nécessaire au transit direct vers le pays de destination,
  2. Le national du pays tiers est autorisé à entrer dans l’État de destination conformément à l’annexe I ou à l’annexe II de la recommandation (UE) 2020/912 du Conseil du 30 juin 2020 ou à une confirmation individuelle de la permission d’entrée délivrée par le pays de destination.
  3. Le pays tiers n’est pas désigné comme une zone de variants préoccupants.
     

Dans ces conditions, l’entrée par voie aérienne et la poursuite du voyage vers le pays de destination par voie terrestre sont également autorisées.

Il incombe au passager de prouver le droit d’entrée dans le pays de destination et l’itinéraire du voyage en cas de contrôle.
 

2. Chaque État fédéral mettant en œuvre sa réglementation, les passagers doivent s’informer des dispositions en vigueur dans l’État dans lequel ils entrent et/ou séjournent. L’autorité sanitaire locale contrôlera le respect des exigences en matière de quarantaine. Vous trouverez les coordonnées de l’autorité sanitaire locale sur le site https://tools.rki.de/plztool.
 

3. Même si le résultat au test est négatif, les passagers sont légalement tenus de contacter immédiatement les autorités sanitaires locales s’ils développent des symptômes typiques d’une infection au coronavirus SARS-CoV-2 (essoufflements, toux récente, fièvre ou perte du goût/de l’odorat) dans les 10 jours suivant leur arrivée. Vous trouverez les coordonnées de l’autorité sanitaire locale sur le site https://tools.rki.de/plztool.
 

4. L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) recommande l’utilisation d’un masque de protection dès l’âge de 6 ans. En Allemagne, l’utilisation d’un masque de protection est obligatoire dès l’âge de 6 ans.


Ces informations sont résumées et constamment mises à jour, ce qui ne dispense pas de la lecture complète du site web des entités officielles ici.

 

Haut

 

Test de dépistage de la COVID-19 avec résultat négatif <Obligatoire
Remplir un questionnaire contenant des informations sur la santé et les voyages Obligatoire
écessité d'un isolement prophylactique / d'une quarantaine Peut être applicable

 

Informations obligatoires que les passagers doivent fournir

Les passagers doivent remplir en ligne le formulaire de surveillance et de contrôle sanitaire.

 


Avant leur départ, les voyageurs entrants doivent s'enregistrer sur la plateforme électronique en ligne EASE. L'inscription se fait de préférence cinq jours avant la date du voyage et consiste à fournir les détails du passeport et d'autres informations pertinentes telles que les dates d'arrivée et de départ, le numéro du vol et le lieu d'hébergement.

 

Restrictions et mesures de prévention appliquées par les autorités

1. Les passagers qui ont l'intention de débarquer au Cap-Vert sont tenus de présenter un test RT-PCR avec un résultat négatif ou un test antigénique (Ag-RDT) avec un résultat négatif ou tout autre test moléculaire validé par les autorités sanitaires effectué dans un délai maximum de 72 heures avant l'embarquement sous peine de se voir refuser l'embarquement ou l'entrée dans le pays.

 

Exceptions :

a) Les passagers en transit ou en escale, qui ne franchissent pas la frontière nationale, sont exemptés de tout test moléculaire (RT-PCR ou autre) ou antigénique (Ag-RDT), sans incidence sur le devoir de respecter les autres mesures déterminées par les autorités sanitaires.

b) Les enfants de moins de sept ans.

 

2. À leur arrivée au Cap-Vert, les passagers doivent se soumettre à un contrôle sanitaire à l'entrée du terminal et, s'ils ont de la fièvre, ils doivent être immédiatement dirigés vers un espace d'isolement où ils seront soumis à un second contrôle de température. Si l'évaluation de la situation le justifie, ils doivent être soumis à un nouveau dépistage du virus SARS-CoV-2 par les entités nationales compétentes.

 

Vous trouverez plus d'informations ici.

Ces informations sont résumées et constamment mises à jour, ce qui ne dispense pas de la lecture complète du site web des entités officielles ici.

 

 

Informations supplémentaires pour les passagers en provenance du Cap-Vert à destination de la Chine

Tous les passagers de nationalité chinoise et étrangère voyageant en provenance du Cap-Vert vers la République populaire de Chine comme destination finale sont tenus d'effectuer un test d'acide nucléique et d'anticorps IgM et, ensuite, de demander à l'ambassade de Chine au Cap-Vert une carte sanitaire verte portant le symbole HS (pour les citoyens chinois) ou un formulaire de déclaration sanitaire portant le symbole HDC (pour les citoyens étrangers) avant d'embarquer sur le vol quittant le Cap-Vert, qu'il s'agisse d'un vol direct ou d'un vol avec correspondance.

 

Haut

 

Test de dépistage de la COVID-19 avec résultat négatif Obligatoire
Remplir un questionnaire contenant des informations sur la santé et les voyages Obligatoire
Nécessité d'un isolement prophylactique / d'une quarantaine Applicable aux passagers arrivant de pays de la liste "orange" et "rouge"

 

Informations obligatoires que les passagers doivent fournir


Les passagers vaccinés :

Les passagers vaccinés peuvent voyager en France et ne sont plus soumis à aucune mesure sanitaire.

Les mesures applicables aux adultes vaccinés s’appliquent également aux mineurs qui les accompagnent, qu’ils soient vaccinés ou non. Les passagers peuvent donc voyager avec leurs enfants mineurs, qu’ils soient vaccinés ou non, sans qu’il soit nécessaire de procéder à des tests ou à un auto-isolement.

 

Les passagers vaccinés doivent présenter les documents de voyage suivants avant l’embarquement :

1. Preuve de vaccination.

La preuve de vaccination n’est valable qu’à la condition qu’elle permette d’attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet, soit :

  • Sept jours après la 2ᵉ injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 4 semaines après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;
  • Sept jours après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid-19 (1 seule injection nécessaire).

Les vaccins admis par la France sont ceux reconnus par l’Agence européenne du médicament (EMA) : Pfizer (Comirnaty), Moderna, AstraZeneca (Vaxzevria), Johnson & Johnson (Janssen) et AstraZeneca (Covishield).
 

2. Une attestation de déplacement et de voyage attestant que :

  • Ils n’ont aucun symptôme d’infection par la Covid-19 ;
  • À leur connaissance, ils n’ont pas été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les 14 jours précédant le voyage.
     

Les passagers non vaccinés :

En fonction de leur situation, les passagers non vaccinés doivent remplir et présenter les documents suivants pour pouvoir embarquer :

1. Une attestation de déplacement et de voyage attestant que :

  • Ils n’ont aucun symptôme d’infection par la Covid-19 ;
  • À leur connaissance, ils n’ont pas été en contact avec un cas confirmé de Covid-19 dans les 14 jours précédant le voyage ;
  • S’ils sont âgés de 12 ans ou plus, ils acceptent de subir un test virologique RT-PCR pour le dépistage du SARS-CoV-2 à leur arrivée en France ;
  • Le cas échéant, ils s’engagent à pratiquer l’auto-isolement pendant une période de sept jours.
  • S’ils proviennent d’un pays figurant sur la liste "rouge", ils savent qu’ils devront être mis en quarantaine pendant 10 jours après leur arrivée en France.
     

2. Une attestation de déplacement international pour les voyages en France, disponible ici. Les passagers doivent présenter cette attestation aux compagnies aériennes avant d’utiliser leur billet de voyage, ainsi qu’aux autorités de contrôle des frontières (pour les voyages par voie aérienne, maritime et terrestre, y compris le rail).
 

3. La preuve du lieu où l’auto-isolement aura lieu et, le cas échéant, les données d’accès afin que les autorités puissent effectuer des inspections.

 

Les passagers ne seront pas autorisés à monter à bord de l’avion sans ces documents.

 

Restrictions et mesures de prévention appliquées par les autorités


Les passagers vaccinés :

Les passagers vaccinés peuvent voyager en France et ne sont plus soumis à aucune mesure sanitaire.

Les mesures applicables aux adultes vaccinés s’appliquent également aux mineurs qui les accompagnent, qu’ils soient vaccinés ou non. Les passagers peuvent donc voyager avec leurs enfants mineurs, qu’ils soient vaccinés ou non, sans qu’il soit nécessaire de procéder à des tests ou à un auto-isolement.

 

Les passagers non vaccinés :

Une classification des pays a été définie sur la base des indicateurs sanitaires. Les listes des pays sont susceptibles d’être adaptées selon les évolutions de la situation épidémique.
 

Les passagers non vaccinés provenant de pays de la liste « verte » :

États membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, la Suisse et le Vatican, et l’Albanie, l’Arabie Saoudite, l’Australie, la Bosnie, le Brunei, le Canada, la Corée du Sud, les États-Unis, l’Hong-Kong, l’Israël, le Japon, le Kosovo, le Liban, la Macédoine du Nord, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, la Serbie, Singapour, Taïwan et le Vanuatu.
 

1. Lors de l’embarquement, chaque passager âgé de 12 ans ou plus doit présenter un test PCR ou un test antigénique dont le résultat est négatif, effectué au plus tard 72 heures avant le vol.

Les passagers arrivant de Chypre, d’Espagne, de Grèce, des Pays-Bas ou du Portugal doivent avoir passé le test dans les 24 heures précédant leur vol.
 

Si les passagers ont déjà été infectés par la Covid-19, ils peuvent présenter un certificat de récupération datant de plus de 11 jours et de moins de 6 mois avant leur date d’arrivée en France. Un certificat de récupération est un document délivré aux personnes ayant été victimes de la Covid-19 suite à un test RT-PCR ou antigène positif.
 

Exceptions :

  • Les déplacements professionnels dont le caractère urgent ou fréquent les rend incompatibles avec ces tests ;

Pour bénéficier de cette exemption, les passagers doivent disposer d’un document prouvant les motifs de leur voyage.
 

Les passagers non vaccinés provenant de pays de la liste « orange »

Tous les pays, hors pays « verts » et « rouges ».

1. Seuls les passagers ayant des motifs impérieux de se rendre en France peuvent voyager en France. La liste des motifs impérieux est établie dans l’Attestation de Déplacement International établie par le Ministère de l’Intérieur.
 

2. Lors de l’embarquement, chaque passager âgé de 12 ans ou plus doit présenter un résultat négatif de test PCR dans les 72 heures avant le départ ou un résultat négatif de test antigène dans les 48 heures avant le départ.

Les passagers en provenance du Royaume-Uni doivent avoir subi le test PCR ou le test antigénique dans les 24 heures précédant l’embarquement.
 

3. Ils peuvent être soumis à un contrôle aléatoire à leur arrivée en France.
 

4. Ils doivent s’engager à s’isoler pendant 7 jours.
 

Les passagers non vaccinés provenant de pays de la liste « rouge »

L’Afghanistan, l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Bangladesh, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, la Costa-Rica, la Cuba, l’Inde, l’Indonésie, les Maldives, Mozambique, la Namibie, le Népal, l’Oman, le Pakistan, le Paraguay, la République démocratique du Congo, la Russie, les Seychelles, le Sri Lanka, le Suriname, la Tunisie, l’Uruguay et la Zambie.

1. Seuls les passagers ayant des motifs impérieux de se rendre en France peuvent voyager en France. La liste des motifs impérieux est établie dans l’Attestation de Déplacement International établie par le Ministère de l’Intérieur.
 

2. Lors de l’embarquement, chaque passager âgé de 12 ans ou plus doit présenter un test PCR ou un test antigénique, avec un résultat négatif, effectué jusqu’à 48 heures avant le départ.
 

3. Les passagers seront soumis à un nouveau test à leur arrivée en France.
 

4. Les passagers sont soumis à une quarantaine obligatoire de 10 jours supervisée par les forces de sécurité.

 

Quel que soit votre pays de départ, si vous présentez des symptômes de Covid-19 à votre arrivée en France, vous serez mis en quarantaine ou en isolement par les autorités.

 

Pendant leur séjour en France, les passagers doivent télécharger et activer l’application TousAntiCovid, disponible ici.

 

L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) recommande le port d’un masque de protection dès l’âge de 6 ans et, en France, il est obligatoire dès l’âge de 11 ans.

 

Ces informations sont résumées et constamment mises à jour, ce qui ne dispense pas de la lecture complète du site web des entités officielles ici.

 

Haut

 

Test de dépistage de la COVID-19 avec résultat négatif Obligatoire – Test PCR
Remplir un questionnaire contenant des informations sur la santé et les voyages Obligatoire
Nécessité d'un isolement prophylactique / d'une quarantaine Obligatoire

 

Informations obligatoires que les passagers doivent fournir

1. Tous les passagers âges de 2 ans et plus se rendant aux Bermudes doivent demander une autorisation de voyage, qu'ils soient visiteurs ou résidents, 1 à 3 jours avant le départ et ne peuvent se rendre aux Bermudes sans une autorisation de voyage validée. La soumission d'une autorisation de voyage moins de 24 heures avant la date du voyage ne sera pas approuvée.

1.1. Les demandes d'autorisation de voyage sont examinées entre 9 h et 20 h tous les jours, avant d'être approuvées (consultez les exigences et le processus ici). Les autorisations de voyage d'urgence peuvent être délivrées le jour du voyage en appelant la ligne d'assistance COVID-19 au +1 (441) 444-2498. Si l'autorisation de voyage n'est pas approuvée avant le vol, le passager ne pourra pas se rendre aux Bermudes.

IMPORTANT : en demandant une autorisation de voyage, les visiteurs et les résidents acceptent de se conformer à tout moment aux instructions de la législation des Bermudes en matière de quarantaine et de santé publique, notamment en portant un bracelet de voyageur. Si le résultat de votre test est positif à un moment quelconque, vous devez vous isoler pendant 14 jours dans votre logement, à vos frais. Si vous êtes un cas contact d'une personne testée positive, vous devrez vous auto-isoler pendant 14 jours, à vos frais. En achetant une autorisation de voyage, vous acceptez de vous conformer aux lois des Bermudes conçues pour protéger les résidents et les visiteurs contre la propagation du COVID-19.

1.2. Les passagers qui ne remplissent pas le formulaire d’autorisation de voyage avant leur voyage aux Bermudes doivent le faire à leur arrivée, moyennant le paiement d’une amende de 1 000 dollars.

2. Pour obtenir l'approbation d'une autorisation de voyage, les passagers doivent présenter la preuve d'un test PCR négatif valide de la COVID-19 effectué au plus tard 4 jours avant l'arrivée. (Par exemple, un test PCR de la COVID-19 effectué avant l'arrivée le 4 juillet sera valable pour l'arrivée aux Bermudes jusqu'au 8 juillet). Vous retrouverez les exigences pour un test valide ici.

Les passagers doivent télécharger leurs certificats de vaccination et les résultats des tests PCR sur l’autorisation de voyage. L’autorisation de voyage sera considérée comme incomplète et sera rejetée si les documents nécessaires ne sont pas téléchargés.

 

Restrictions et mesures de prévention appliquées par les autorités

1. Tous les passagers en visite âgés de 2 ans ou plus doivent subir un test PCR, dont le résultat est négatif, dans les quatre jours précédant leur arrivée aux Bermudes.

2. Les passagers résidents, âgés de 2 ans et plus, sont fortement encouragés à effectuer un test PCR pour la COVID-19, avec un résultat négatif, dans les 4 jours précédant leur arrivée.

3. Les passagers résidents vaccinés âgés de 2 ans et plus qui n’ont pas effectué de test avant leur arrivée doivent être mis en quarantaine pendant les 4 premiers jours aux Bermudes, jusqu’à l’obtention d’un résultat négatif au quatrième jour.

4. Les passagers résidents et les visiteurs vaccinés, âgés de 2 ans et plus, doivent également subir un nouveau test de dépistage aux 4ᵉ, 8ᵉ et 14ᵉ jours de leur séjour aux Bermudes.

5. Les exigences pour un test valide peuvent être trouvées ici.

5. Les passagers qui ont séjourné au Brésil, en Inde ou en Afrique du Sud, ou qui en sont venus, au cours des 14 jours précédant leur arrivée aux Bermudes, doivent être placés en quarantaine dans un hôtel désigné par le gouvernement, à leurs frais, pendant 14 jours.

 

Passagers vaccinés:

Est considéré comme immunisé le voyageur qui a reçu le schéma complet d’un vaccin :

  • Pfizer BioNTech,
  • AstraZeneca,
  • Serum Institute of India,
  • Janssen/Johnson & Johnson,
  • Moderna

*Le schéma complet d’un vaccin signifie un vaccin Covid-19 administré conformément à la recommandation du fabricant, ou à la recommandation d’un organisme de réglementation strict** reconnu par le ministère de la Santé, avec au moins 14 jours depuis la dernière dose. Par exemple, si la deuxième vaccination a lieu le 7 juillet, il est considéré comme immunisé à partir du 21 juillet.
**Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA) du Royaume-Uni, Agence européenne des médicaments, Santé Canada ou Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Les passagers vaccinés doivent être munis d’une preuve de leur immunisation, qui peut être leur carte d’immunisation signée ou un certificat de vaccination. Ils doivent être munis d’une copie de leur certificat de vaccination pour remplir le formulaire d’autorisation de voyage.

 

Passagers non vaccinés:

Les passagers non vaccinés arrivant aux Bermudes doivent être placés en quarantaine à leur arrivée dans un hôtel de quarantaine désigné par le gouvernement, à leurs frais, pendant 14 jours.

Les passagers peuvent demander une exemption de la quarantaine de l’hôtel. Si la demande d’exemption de l’hôtel est approuvée, ils doivent être mis en quarantaine dans une résidence pendant 14 jours et exécuter un nouveau test le 14ᵉ jour.

Les passagers exemptés de l’hôtel de quarantaine peuvent être tenus de porter un bracelet et seront surveillés par le Royal Bermuda Regiment.

Vous pouvez trouver plus d’informations ici.

 

Ces informations sont résumées et constamment mises à jour, ce qui ne dispense pas de la lecture complète du site web des entités officielles ici.

 

Haut

Loading...